Please reload

Posts Récents

Idées reçues n°6 : Tous les os sont dangereux ?

January 8, 2018

1/6
Please reload

Posts à l'affiche

Vermifuger en retour de prairie : les bonnes pratiques

September 13, 2016

 

 

 

Il existe de nombreux vermifuges capables d'éliminer les parasites présents dans chez votre cheval. Chaque molécule ne possède pas le même spectre d'action en d'autres termes une molécule n'agit pas sur tous les types de vers. C'est pour cela qu'il est recommandé de vermifuger avec différentes molécules tout au long de l'année afin d'éliminer le plus de parasites différents possible.

Mais attention, changer de molécule et répéter les traitements ne signifie pas forcément vermifuger à tour de bras!

Idéalement, une recherche d'œufs ou de larves dans les crottins au microscope (coproscopie) doit être réalisée avant de vermifuger. En effet, l'administration répétée du même vermifuge peut conduire à la formation de résistances. Pour éviter cela, la coproscopie va permettre de cibler le ou les parasites à traiter et donc d'adapter au mieux le vermifuge à administrer.

L'examen est simple et des kit de prélèvements sont disponibles chez votre vétérinaire.

 

Le choix du vermifuge sera alors parfaitement adapté au cheval.

En général, il est conseillé de vermifuger entre 2 (pour les chevaux ne sortant jamais au pré) et 4 fois par an à intervalles réguliers. Les vermifuges sont pour la plupart sous forme de pates orales, en seringues ajustables en fonction du poids de votre cheval.

 

 

Et en prévention? 

 

Tout comme pour la plus part des infections, le système immunitaire et l'état général de l'animal vont jouer un grand rôle dans les infestations parasitaires. Un cheval en bonne santé sera moins touché qu'un autre par le parasitisme et notamment en bonne santé didestive! Ainsi pensez avant la mise au pré à drainer son foie en phytothérapie (chardon-marie, desmodium, etc...), voire à stimuler directement les défenses antiparasitaires (echinacée, rhodiole, ail, ...).

Ces méthodes naturelles peuvent permettre à votre cheval de mieux résister aux infestations. Et en cas de contamination trop fréquente malgré tout, pensez également à l'acupuncture pour rétablir l'équilibre global de votre ami!

 

Ces méthodes ne dispensent cependant pas forcément de la vermifugation, la pression parasitaire en prairie étant assez forte. Une fois de plus la coproscopie est un examen simple et peu coûteux pour évaluer au mieux les besoins de votre cheval!

 

Demandez conseil à votre vétérinaire!

 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags