Please reload

Posts Récents

Idées reçues n°6 : Tous les os sont dangereux ?

January 8, 2018

1/6
Please reload

Posts à l'affiche

La plante du mois : Framboisier

June 3, 2016

Partie utilisée:

Feuilles, bourgeons, fruits

 

Propriétés:

 

Astringente

Antispasmodique

Régulateur hormonal

 

Riche en acide folique

Diurétique

Antiseptique en local

 

Indications

 

Gynécologie : c'est LE bourgeon de l'utérus et du système endocrinien femelle

Aphtes et ulcères

Digestives : antispamodique et astringent (diarhées, stomatites, etc.)

 

 

 

Pour en savoir plus:

 

Le framboisier est certes apprécié pour ses fruits, mais la phytothérapie européenne traditionnelle le connaît aussi, au même titre que d’autres représentants de la famille des rosacées dont il fait partie, comme un astringent, utile dans le traitement des diarrhées, de certaines pathologies de la région ORL(irritations de la gorge, pharyngites…), les stomatites, les gingivites…

Les framboises sont de saveur très agréable et très riches en acide folique, une vitamine essentielle pour le bon fonctionnement du système nerveux. A conseiller particulièrement chez les femmes enceintes et les personnes âgées (l’acide folique aurait un effet positif contre différentes formes de démences dont l’Alzheimer selon des études cliniques de 2005).

En cataplasme : pour traiter les aphtes et les ulcères. Soigner les conjonctivites et les yeux irrités. Effet antiseptique : blessures mineures.

 Mais les propriétés principales de cet extrait concernent la sphère gynécologique : il agit comme un régulateur hormonal d’utilisation très souple. Il ne parait pas avoir d’effet plus œstrogène-mimétique que progestérone-mimétique, ou réciproquement ; son action rééquilibrante hormonale parait aller dans le sens qui est nécessaire. La question des effets hormonaux de certaines plantes est très complexe, bien loin d‘avoir été pleinement comprise. L’extrait de Framboisier peut être indiqué dans nombre de pathologies caractérisées par un déséquilibre hormonal, il est la plupart du temps associé à une ou plusieurs autres plantes, à effet plus ciblé, sous forme d’huiles essentielles ou d’alcoolatures. Il apparaît comme une sorte de « toile de fond » de nombre de traitements gynécologiques, dans le cadre des médecines naturelles. Le Framboisier, sous la forme de ses jeunes pousses préparées en gemmothérapie, apparaît comme véritable « plante compagne » de la femme, de l’adolescence à la vieillesse. Il est utile dans les dysménorrhées, les aménorrhées, le syndrome prémenstruel, les irrégularités du cycle, le fibrome : dans ce dernier cas, l’action astringente propre à de nombreuses rosacés complète les effets de rééquilibration hormonale, ainsi qu’un probable effet myorelaxant pour l’’utérus. Il est indiqué dans les kystes ovariens, les endométrioses, les mastoses, les métrorragies, les ménorragies, la stérilité. C’est un remède intéressant à utiliser pendant la grossesse, après l’accouchement ou après une IVG (aux côtés de l’Alchémille prise en infusion ou ne alcoolature…)

En cures régulières, c’est un grand remède des ménopauses précoces (il relance l’activité ovarienne), de la pré-ménopause et de la ménopause, quand celles-ci sont accompagnées de désagréments tels que les bouffées de chaleur (il est dans ce cas associé à Vaccinium vitis-idaea) et l’instabilité d’humeur. Certaines femmes sensibles décrivent les effets neurotoniques, et rééquilibrants du système neurovégétatif, de cette préparation de gemmothérapie : les liens subtils entre la production d’hormones ovariennes et celle de neurotransmetteurs sont encore imparfaitement compris.

Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags